Retour aux conseils
Automobile
Purger ses freins seul ou à deux en 6 étapes

Purger ses freins seul ou à deux en 6 étapes

Un liquide de freins de bonne qualité et surtout, pas trop usagé, participe grandement aux bonnes prestations de freinage d’un véhicule. Voyons ensemble comment le remplacer et comment purger le circuit de freinage.

Avant tout, comment savoir si c’est le bon moment pour remplacer son liquide de freins ?

En moyenne, on le remplace tous les 2 ans ou 50.000 km, ou encore lorsqu’un élément du système de freinage, comme les plaquettes, est modifié. L’utilisation du véhicule et son type importent également : si vous appréciez les sorties sur circuit, il faudra plus souvent surveiller votre circuit de freinage.

Pour vous aider à choisir le moment idéal de remplacement, sachez encore qu’il existe des testeurs capables de mesurer le taux d’humidité du liquide de freins. Plus la teneur en eau est élevée, plus le liquide de refroidissement aura tendance à chauffer rapidement, entraînant alors de mauvaises performances au freinage.

La couleur du liquide est aussi une bonne indication : quasiment transparent à neuf, le liquide de freinage tend vers l’orange, le marron ou, pire, le noir, lorsqu’il faut le changer.

Si vous vous préparez à réaliser l’opération et à purger le circuit de freinage, en premier lieu, il faut vous équiper :

  • Une seringue à huile pour aspirer le liquide de freins usagé

  • Un récipient pour le liquide de freins usagé, relié à un tuyau transparent pour la purge

  • Un purgeur de liquide automatique si vous souhaitez effectuer l’opération seul(e)

  • Une boîte à outils (pour desserrer les vis de purge)

  • Des gants

  • Du liquide de freins correspondant aux recommandations du constructeur

Liquide de freins

4455_Nettoyant-frein-FR-NL.png
yellow_line.jpg
répare crevaison
  • Un Nettoyant freins vous sera toujours utile (pour nettoyer le réservoir, les vis de purge ou en cas d’écoulement de liquide de freins dans le compartiment moteur)​

Nettoyant freins

  • Action immédiate, décolle tout type de dépôt
  • Elimine huile, graisse, goudron, poussières et liquide de freinage
  • Sans chlore, sèche en quelques secondes sans laisser de traces
4455_Nettoyant-frein-FR-NL.png 8,95€
yellow_line.jpg

1. Vider et nettoyer le réservoir

Après avoir identifié le réservoir concerné, ouvrez-le et utilisez la seringue pour enlever un maximum de liquide de freins usagé. De préférence, démontez le réservoir afin de le nettoyer complètement, par exemple, avec du Nettoyant freins Bardahl.

2. Remplir le réservoir

Remontez le réservoir propre et remplissez-le avec le nouveau liquide de freins.

3. Si vous êtes seul : préparer la purge

Pour l’opération à deux, passez directement à l’étape 4.

Si vous êtes seul, utilisez le purgeur automatique en suivant les instructions.

Nous vous rappelons le principe : après avoir sélectionné le bouchon de réservoir adéquat, reliez-le au tuyau fourni en serrant bien les écrous qui assurent l’étanchéité. Le tube transparent est relié entre le bouchon et la bouteille. L’autre tube, noir, partant de la bouteille, doit être relié à la valve d'une des roues ou de la roue de secours. Attention car la pression de la roue ne doit pas dépasser environ 1,4 bar (1 bar suffit). Utilisez un manomètre pour vérifier la pression du pneu au préalable. Une fois le tuyau relié à la valve du pneu, vous verrez si le système est bien étanche. C’est seulement après vous être assuré de l’étanchéité que vous pourrez verser une partie du liquide de refroidissement dans la bouteille du purgeur automatique (une ligne sur la bouteille vous aidera à verser la bonne quantité de liquide de refroidissement). Positionnez ensuite la bouteille pour qu’elle reste droite et qu’elle ne bouge pas durant l’opération car le système est maintenant sous pression.

4. Atteindre les vis de purge

Consultez le manuel de votre véhicule afin de connaître le plan de purge. Généralement, on commence par la roue la plus éloignée du maître-cylindre, soit l’arrière droite, en enchaînant par la roue arrière gauche, avant droite et enfin, avant gauche. L’objectif est de repérer la vis de purge sur l’étrier ou le tambour, d’enlever le capuchon, et d’y connecter un tuyau transparent dont l’autre bout atterri dans un réservoir dédié au liquide de freins usagé. Parfois, pour atteindre la vis de purge, il faudra auparavant enlever la roue ou, sur le train avant, la tourner pour atteindre la vis. 

5. Purger

Si vous effectuez l’opération en binôme, lorsque vous desserrez la vis de purge, demandez à votre partenaire de pomper sur la pédale de frein de manière régulière et en laissant revenir la pédale complètement. Il est impératif de ne pas forcer afin de préserver le maître-cylindre du système de freinage.

Si vous êtes seul, le purgeur automatique mettant le circuit sous pression, le liquide de freins sortira automatiquement. Si vous observez que le liquide a des difficultés à s’écouler, n’hésitez pas à aller pomper la pédale de freins.

Quand le tuyau ne présente plus de bulles ou d’impuretés et que le liquide de freins devient transparent, vous pouvez cesser la purge et répéter l’opération sur les 3 autres roues. N’oubliez pas de remettre les capuchons des vis de purge.

6. Vérifications

Pensez à faire le niveau du réservoir car en réalisant la purge, vous aurez consommé du liquide de freins (respectez toujours le dosage, sans être au-dessus du niveau maximum ni en-dessous du niveau minimum). Vérifiez également la dureté de la pédale de freins avant de reprendre la route. Si elle est trop molle ou qu’elle s’enfonce anormalement loin, cela signifie que la purge a été mal réalisée ou qu’il reste de l’air dans le circuit.

Retour à la liste d’articles Liste d’articles